lundi 25 juin 2018

Enfin sur l’eau entre le port du Crouesty et la pointe de l’Espagne,

Le temps m’a manqué, je n’ai même pas fait un article sur les festivités du Bono organisées en  l’honneur de Bernard Moitessier et les 17 participants présents à la Longue Route 2018 les 16 et 17 juin et j’étais particulièrement mis en avant puisque avec mon ami Fanch nous étions les deux premiers français à partir le 18 accompagné de Joshua célèbre bateau de Bernard.

Finalement nous avons fait une halte au port du Crouesty pour régler des problèmes techniques et avons pris définitivement la mer le 23/06/2018 à 11h. 

Ce départ était émouvant en la présence de Véronique, la compagne de Bernard Moitessier.

La tension existait avant le départ, peur d’oublier des choses dans la préparation d’Alizés II et  l’avitaillement était une prise de tête par rapport à sa durée moyenne de 8 mois, sur ce dernier point ma fille Elodie et Vincent m’ont particulièrement aidé peur que je sois en manque de nourriture.

L’autre point positif était la présence de ma compagne et de mes enfants avant le départ du Bono,

Je décompresse, je commence à passer en mode navigation, à faire le vide dans ma tête.
Je suis lancé dans la grande aventure sans en être vraiment imprégné, la vue des cotes  inconnues en dessous de Dakar et du Brésil en face va donner la réelle mesure de l’engagement.
Je n’ai pas encore trouvé le rythme, là où on vit vraiment par rapport aux éléments, la mer, le vent et le ciel.

Je ne suis pas tout à fait en osmose avec Alizés II, il a subi des modifications et nous avons besoin d’un peu de temps pour régler certaines choses et les améliorer pour aller le plus loin possible.

Nous manquons de performance, certes le vent n’est pas vraiment au rendez-vous et nous nous cherchons un peu.

J’ai une préoccupation supplémentaire avec Navy, lui aussi doit trouver ses marques et il demande beaucoup d’attention.

Il a besoin d’être rassuré, les bruits, les mouvements du bateau ne manques pas alors il recherche les câlins dont j’ai plaisir à lui donner.
 


1 commentaire:

  1. Bonjour Francis,
    ce fût beaucoup d'émotions cet accompagnement en flottille a Hendaye, et une telle admiration, vous êtes un exemple de courage, de volonté et de défi.A la lecture de votre commentaire,je dirai il faut prendre ses marques pour vous et pour Navy,quelle belle photo qui ne manque pas d'originalité ...je ne sais pas résonner "en chat" mais cela doit être fou ce qu'il vit à bord.Bon vent, bonne mer et prenez soin de vous.Jacqueline

    RépondreSupprimer