mercredi 6 février 2019

Le Cap Horn


Bonjour à toutes et à tous,

Nous sommes le 3 février 2019, il est 13h30 UTC soit 14h30 pour vous, je viens de passer le Cap Horn.
Ma trombine au passage du Cap!!!
Les conditions météo sont mauvaises, je ne peux pas m’approcher du rocher et la visibilité est très réduite.

Le Cap Horn est mythique, difficile et magique, je sens sa présence, sa puissance, il est à une vingtaine de kilomètres.

Nous avons parcouru 44000 km et 193 jours de navigation pour cet instant extraordinaire.
Le Cap Horn est le clou du spectacle, j’aimerai m’immobiliser, remplir mes poumons à ne plus les vider de cet air si particulier.
C’est une porte spirituelle s’ouvrant sur une nouvelle réflexion de la vie, c’est une partition de musique qui prend fin pour une nouvelle mélodie.

J’ai  une pensée pour Bernard Moitessier qui avait fait le choix de fuir, de ne pas revenir à la civilisation avec sa célèbre phrase « Je veux sauver mon âme ».
Même si j’en avais les moyens techniques,  quel est en 2019 l’endroit idyllique pour ne plus subir toutes les contraintes de ce monde ?
Je l’aurai fait éventuellement pour le cancer, cependant jusqu’à ce jour le compteur de dons évolue peu et ce serait pure folie de faire encore un demi tour du globe.

Les dépressions se succèdent avec toujours le même scénario d’une crainte de chavirage, nous avons  été encore couchés plusieurs fois et mon fidèle compagnon résiste vaillamment aux assauts des vagues.

Je remercie tous les encouragements connus et inconnus, je remercie Fanch de m’avoir accompagné  pendant les caps australs.

J’ai une pensée pour ma chère maman et tous mes proches.

Merci au tout puissant d’avoir maintenu l’étincelle de l’espoir aux pires moments.

Le périple n’est pas terminé, il reste 7500 mn théoriques soit 15000 km réels minimum avec une arrivée début avril.
Les péripéties seront encore de mise, tout peut arriver en navigation.   

Au moment ou j’envoie cet article j’approche des îles Falkland et l’Altantique nous fait un bel accueil sous le soleil avec  les albatros.




Vols d'Albatros au couché du soleil
 Bravo à Mark Slats de la GGR pour son arrivée, leur épreuve est un exploit du premier au dernier.

A très bientôt 

Francis et Navy  

2 commentaires:

  1. Ça y est ,tu l'a fait ,ça à dû être un moment merveilleux pour toi ,respirer l'air pur de cet endroit mythique ,comme tu le qualifie ,peu de personne on la chance de vivre ça ,tu devais être heureux comme un poisson dans l'eau... Dommage que l'on ait pas de photos ,mais bon !! internet ça sert au moins à ça ,on peut voyager sans prendre de risques !! Lol.En espérant que tes 15000 derniers km ne soient pas trop éprouvant ,je te souhaite encore de très bons moments ainsi qu'à ton fidèle Navy-guateur.Biz à vous deux

    RépondreSupprimer
  2. Ça y est ,tu l'a fait ,ça à dû être un moment merveilleux pour toi ,respirer l'air pur de cet endroit mythique ,comme tu le qualifie ,peu de personne on la chance de vivre ça ,tu devais être heureux comme un poisson dans l'eau... Dommage que l'on ait pas de photos ,mais bon !! internet ça sert au moins à ça ,on peut voyager sans prendre de risques !! Lol.En espérant que tes 15000 derniers km ne soient pas trop éprouvant ,je te souhaite encore de très bons moments ainsi qu'à ton fidèle Navy-guateur.Biz à vous deux

    RépondreSupprimer